cadre   - Nous sommes le Dimanche 08 Décembre 2019 et il est 15:27
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  la lettre de la présidente août 2019
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
aah : debat sur le revenu universel d'activite
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

RECHERCHE : "Apports réciproques de la neurologie et de la psychiatrie" 21/07/2013

Université Paris Diderot

Institut des Humanités de Paris

2ème journée scientifique "Apports réciproques de la neurologie et de la psychiatrie"

Date : Vendredi, 18 Octobre, 2013

    S'il est classique de distinguer neurologie et psychiatrie, cette séparation repose sur une frontière toujours mouvante entre troubles cérébraux organiques et troubles cérébraux fonctionnels. Or, le développement et l'extension croissante des sciences du cerveau et de la psychopharmacologie dans ces dernières décennies peuvent apparaitre comme un bouleversement épistémologique, venant modifier en profondeur la conception de la psychiatrie. Cette dernière deviendrait un versant clinique des neurosciences, partageant, sur le plan théorique, les mêmes programmes de recherche visant à dégager des explications neurocognitives des phénomènes, et, sur le plan pratique, l'utilisation des mêmes molécules dans la prise en charge des patients.
Cette évolution doit-elle être comprise comme un retour à une conception précédant l’autonomisation de la psychiatrie, ou aux idées défendues au cours du 19ème siècle par le courant organiciste, assimilant maladie mentale et maladie du cerveau ? Comment analyser aujourd'hui l'intrication des discours et des pratiques en neurologie et en psychiatrie, tout en posant la question de l'originalité et de la spécificité de chacun de ces domaines ?




SUITE DE L'INFORMATION

Une première journée d'étude, organisée en octobre 2012, avait abordé cette problématique à la fois sous l'angle de l'approche historique des rapports entre les deux disciplines, et d'études comparatives des programmes de recherche, pratiques et phénomènes cliniques propres à ces deux champs. Cette deuxième journée approfondira certaines questions soulevées alors : des phénomènes comme la dépression, le délire, les troubles des fonctions supérieures sont-ils cliniquement identiques en neurologie et en psychiatrie ? Dans quelle mesure les protocoles expérimentaux et les techniques thérapeutiques proposés dans le cadre de troubles neurologiques sont-ils applicables en psychiatrie ?
Cette journée accordera une attention particulière à la question de  l''usage transversal à ces deux disciplines de certaines molécules, comme les anti-dépresseurs pour les douleurs neurogènes ou les anti-épileptiques pour les troubles bipolaires, de certaines méthodes de réhabilitation fonctionnelle et cognitive, ainsi que de certaines techniques, notamment l'imagerie cérébrale : il s'agira là encore d'articuler les perspectives historique et épistémologique à l'analyse des pratiques cliniques appuyées sur des exemples précis. 


Intervenants confirmés :
Bernard Pachoud, Pr UFR Etudes psychanalytiques, CRPMS, Paris Diderot
Emmanuel Fournier, PU-PH en neurologie, La Pitié-Salpétrière – Université Pierre et Marie Curie
Maxence Gaillard, Doctorant - ENS de Lyon – Centre d’épistémologie des sciences cognitives sur l’épistémologie de la neuroimagerie
Scott Phelbs (Département Histoire des Sciences-Harvard)
Romain Schneckenburger, Doctorat ENS Ulm sur l’histoire des disciplines neurologie et psychiatrie dans les années 1970
Intervenants à confirmer :
Françoise Odier, neurologue, Centre Hospitalier Sainte Anne

Organisation : 

Céline Lefève, Romain Schneckenburger, Sarah Troubé

Lieu : 

Salle Pierre Albouy - 6ème étage du bâtiment C des Grands Moulins

Informations et contact : 

Imprimer cette news



bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales