cadre   - Nous sommes le Dimanche 08 Décembre 2019 et il est 15:12
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  la lettre de la présidente août 2019
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
aah : debat sur le revenu universel d'activite
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

Une nouvelle stratégie pour traiter la dépression entraîne des taux de rémission deux fois plus élevés 27 janvier 2007

    OTTAWA, le 26 janv. /CNW Telbec/ - La dépression doit être traitée
rapidement, et le fait de recourir simultanément à plus d'un médicament peut
accélérer le rétablissement des gens qui souffrent de ce trouble mental
débilitant et très courant


SUITE DE L'INFORMATION

 
  Les résultats d'une étude menée par le Dr Pierre Blier, titulaire d'une
chaire de recherche du Canada en psychopharmacologie à l'Institut de recherche
en santé mentale de l'Université d'Ottawa, ont révélé que l'emploi de deux
médicaments dès le début du traitement peut grandement améliorer les chances
de rémission.
    En effet, les recherches du Dr Blier ont démontré que le fait de combiner
l'antidépresseur Remeron(MC) avec le Prozac(MD), l'Effexor(MD) ou le
Wellbutrin(MD) permet d'obtenir, après six semaines de traitement, un taux de
rémission variant entre 50 et 60 pour cent, ce taux n'atteignant que 25 pour
cent lorsque le Prozac(MD) est employé seul.
    "Nombre de maladies sont traitées au moyen de deux médicaments dès le
diagnostic, explique le Dr Blier. Mais lorsque les médecins constatent un
trouble dépressif majeur, ils essaient généralement plusieurs médicaments, un
à la fois, afin de déterminer quel traitement conviendra le mieux au patient.
Or, chacune de ces tentatives demande au moins six à huit semaines et procure,
au mieux, un taux de rémission de situant entre 30 et 40 pour cent. Cette
façon de faire n'est pas des plus efficaces."
    Lors de l'étude, le nombre de patients ayant abandonné leur traitement en
raison d'effets secondaires était semblable aux chiffres associés aux
thérapies n'utilisant qu'un médicament, indiquant que la combinaison de
produits est bien tolérée. Parmi les patients en rémission après un traitement
combiné, l'abandon d'un des médicaments après six semaines a provoqué une
rechute dans 40 pour cent des cas, ce qui pourrait indiquer que, chez certains
patients, le jumelage de deux médicaments favorise la rémission.
    "Ces résultats révèlent que, non seulement le fait d'utiliser deux
médicaments au moment du diagnostic est sécuritaire et bien toléré, mais cette
stratégie augmente grandement l'efficacité du traitement pendant les six
premières semaines, d'affirmer le Dr Blier. Les patients ne devraient pas
avoir à subir une multitude de thérapies inefficaces avant de bénéficier d'un
traitement combiné, mais présentement, cette démarche n'est réservée qu'aux
personnes souffrant d'un trouble lourd et réfractaire aux traitements
conventionnels."
 
    Quelques données sur la dépression :
 
    <<
    - seize pour cent des Canadiens sont touchés par la dépression au cours
      de leur vie;
 
    - le trouble dépressif majeur touche de 10 à 25 pour cent des femmes, une
      proportion deux fois plus élevée que chez les hommes;
 
    - la dépression se manifeste souvent à l'adolescence;
 
    - près d'une personne sur trois souffrant d'une dépression ne se fait pas
      soigner;
 
    - quelque 4 000 Canadiens s'enlèvent la vie chaque année, la moitié
      d'entre eux souffrant du trouble dépressif majeur.
    >>
 
    L'Institut de recherche en santé mentale de l'Université d'Ottawa est
situé au Centre de santé mentale Royal Ottawa, un hôpital psychiatrique
spécialisé affilié à l'Université d'Ottawa.

Imprimer cette news



bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales