cadre   - Nous sommes le Mardi 15 Octobre 2019 et il est 10:24
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  la lettre de la présidente août 2019
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
prochain gif (groupe d'informations des familles) du 15 octobre
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d
Bonjour,
Ce forum est ouvert à tous. Nous nous réservons le droit sans préavis et sans justification de supprimer tout message que n'aurait pas sa place ici. Les responsables de ce site ne peuvent être tenus pour responsable des informations que vous publiez ainsi que de l'utlisation qui en est faite. Ceci doit être un lieu de débat permettant à chacun d'enrichir sa réflexion et sa connaissance des sujets abordés, dans le respect des opinions et du savoir des uns et des autres. Alors à vos claviers...
Afin d'éviter tout problème avec des messages à caractère illégal (racistes, etc ...), votre adresse IP est gardée avec votre message. Elle n'est visible que par vous.
Votre adresse IP est 3.228.21.186
.

Robert webmaster du site www.unafam87.org.

   FORUM commun aux 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972        POSTER un SUJET        Retour à la liste des sujets

::SUJET::   Enfants de mère schizophrène
RE : Enfants de mère schizophrène
oui vous devez penser à vous
Témoignage



SUJET : Enfants de mère schizophrène
Envoyé par rapi le 13/05/14 à 22:30 depuis le site www.unafam69.org (répondre)
J\\\'ai 38 ans et j\\\'ai vécu mon enfance avec une mère schizophrène. Mon père a divorcé lorsque j\\\'avais 12 ans, ma soeur en avait 2. J\\\'ai toujours vu ma mère mal aller mais les choses se sont empirées à partir du divorce : TS, hospitalisation avec crises délirantes. Mon père, commercial, ne pouvait selon lui pas s\\\'occuper de nous. Alors nous allions chez des tantes, séparées l\\\'une de l\\\'autre ma soeur et moi. Je nous sentais en danger, j\\\'alertais mon père qui ne voulait rien entendre et qui me disait que je devais m\\\'occuper de ma mère, la soutenir, être forte. Ma mère a même voulu se suicider avec ma soeur de 5 ans. Heureusement, elle n\\\'est pas passée à l\\\'acte. C\\\'est moi qui ai donné l\\\'alerte après avoir reçu un appel de sa part m\\\'informant de ses projets. Malgré tout cela, mon père n\\\'a pas levé le petit doigt. Le reste de la famille non plus. Les soignants non plus. Les services sociaux n\\\'ont jamais été prévenus. Du coup, j\\\'ai géré. Mais à quel prix!!! Aujourd\\\'hui, je suis psychologue (allez savoir pourquoi j\\\'ai choisi cette orientation ;)). Je ne veux plus faire ce métier car je ne veux plus supporter la plainte. Je pense avoir choisi pour de mauvaises raisons. Je suis au bord de la dépression car j\\\'ai toujours pris sur moi tel que me le préconisait mon père. J\\\'ai \\\"fait ma forte\\\" sans montrer de signe de faiblesse mais aujourd\\\'hui c\\\'est trop dur. Ma mère décompense régulièrement. Il y a 2 semaines je l\\\'ai accompagnée aux urgences et elle est hospitalisée depuis. Je ne supporte plus ses idées délirantes. Depuis petite, il a fallu que j\\\'écoute ses délires, elle me faisait peur, elle m\\\'a raconté des choses horribles qui m\\\'ont donné une vision négative du monde et de la vie, pleine de dangers, d\\\'insécurité. Quand cela n\\\'allait pas avec mon père elle me racontait tout même des détails de leur vie intime ou les infidélités de mon père. Lorsque je revenais des WE passés chez lui, elle me faisait de scènes de jalousie et me harcelait de questions. De son côté mon père ne faisait que de me dire que je devais soutenir ma mère, que c\\\'était mon rôle de l\\\'aider. Il ne me demandait jamais comment j\\\'allais. Personne ne me le demandait. Aujourd\\\'hui, je suis une grande anxieuse en thérapie, je suis pleine de colère envers ma famille, envers la psychiatrie. Et j\\\'ai une grande question qui me taraude : comment se fait il qu\\\'à aucun moment l\\\'institution psy, les soignants se soient questionnés sur la façon dont moi et ma soeur pouvions vivre tout cela?
Ma soeur a souffert aussi : elle ne supportait pas de ne pas avoir ma mère sous les yeuxs au point que lorsque celle ci allait aux toilettes ma soeurs faisaient des crises d\\\'angoisse de la perdre. Combien de repas a t\\\'elle passé seule devant la TV avec un pot de nutella?
On parle bcp de la souffrance du malade schizo mais on parle peu de l\\\'entourage et encore moins des enfants livrés à eux mêmes au plus jeune âge. J\\\'e suis indignée. J\\\'estime que ma soeur et moi avons été négligés par notre père qui n\\\'a été d\\\'aucun soutien psychique, par les soignants qui ne se sont jamais questionnés sur notre bien être.
Aujourd\\\'hui, je ne souhaite plus m\\\'occuper de ma mère car c\\\'est vital pour moi. Si je continue, je plonge.
Voilà mon témoignage.


( répondre à ce sujet )
   RETOUR A LA LISTE DES SUJETS.


::TITRE DU SUJET CHOISI::   Enfants de mère schizophrène

    
   RETOUR POUR LIRE OU RELIRE LE SUJET ET VOIR L'ARBORESCENCE DE TOUTES LES REPONSES
 

 

 

::REPONSE:: RE : Enfants de mère schizophrène
Envoyé par Roblim le 16/05/14 à 08:43 depuis le site www.unafam87.org (répondre)
Bonjour Rapi,

Oui le champ de la santé mentale et celui spécifiquement des schizophrénies est le domaine de la souffrance extrême, de l’angoisse permanente et de la nécessité d’attention de tous les jours afin que la personne souffrante reste dans un rétablissement toujours instable. Ce type de maladie provoque un tsunami dans la famille, dans toute la famille.
Lorsque l’UNAFAM s’est créée en 1963, c’est justement avec l’objectif central de soutenir la famille, de faire en sorte que la famille informée, documentée, orientée et formée ait un maximum d’outils pour « faire face ». Il est important que la famille n’explose pas, mais nous aussi on constate très peu de communication dans ce domaine. L’UNAFAM essaie de porter sa contribution mais la tâche est immense car il y a un travail énorme dans le domaine de la prévention primaire que nous demandons, et des présentions secondaires et tertiaires que nous sollicitons dans toutes les instances sanitaires, médico sociales et sociales dans lesquelles les bénévoles siègent.
Oui les situations ne sont pas simples et le travail des bénévoles qui reçoivent les familles dans les permanences, qui répondent au téléphone dans tous les départements est prégnant, compliqué psychologiquement mais aussi concrètement car il s’agit de trouver des pistes d’orientation dans un réseau très complexe et qui ne se connait pas forcément.
Aider l’entourage, la famille est le premier pas vers le rétablissement, pour la personne malade, pour l’entourage ; mais comment contacter la famille ; vous l’avez dit, il y a un isolement qui en nourrit un autre, de la honte, de la responsabilité et tout cela conduit à la non ouverture.
Je comprends votre colère, et oui à moment il faut faire une pause et se mettre en numéro 1 sur la liste des priorités, pour aller mieux et peut-être revenir vars la personne malade qui vous le savez est un puits de souffrance.
Prenez contact avec les bénévoles de l’UNAFAM de votre département, vous y trouverez j’en suis sur des réponses.
Très amicalement
Robert


(répondre à ce message)
   RETOUR A LA LISTE DES SUJETS.


::TITRE DU SUJET CHOISI::   Enfants de mère schizophrène

    
   RETOUR POUR LIRE OU RELIRE LE SUJET ET VOIR L'ARBORESCENCE DE TOUTES LES REPONSES
 

 

 

::REPONSE:: oui vous devez penser à vous
Envoyé par mano le 11/06/14 à 09:59 depuis le site www.unafam87.org (répondre)
bonjour
J'ai assisté dernièrement à une conférence sur les agressions et le médecin a exprimé clairement "la seule personne dont vous êtes responsable c'est de vous-même!!" et éventuellement des enfants que vous aurez mis au monde. Alors je vous dis oui ,protégez vous et laissez les professionnels prendre en charge votre mère ;seule une équipe de personnes "non investies affectivement" peuvent réellement gérer une telle situation de "folie" .Courage.


(répondre à ce message)
   RETOUR A LA LISTE DES SUJETS.


::TITRE DU SUJET CHOISI::   Enfants de mère schizophrène

    
   RETOUR POUR LIRE OU RELIRE LE SUJET ET VOIR L'ARBORESCENCE DE TOUTES LES REPONSES
 

 

 

::REPONSE:: Témoignage
Envoyé par Marilou le 16/02/16 à 12:36 depuis le site www.unafam16.org (répondre)
Bonjour,
Je me permets de vous écrire car je suis une étudiante en psychologie en master 1 et je réalise mon mémoire sur la parentification; C'est un processus qui place les enfants dans un rôle qui n'est pas le leur, ou en tout cas qui ne se sentent pas dans une réelle place d'enfant ou d'adolescent. Votre témoignage m'a interpellé et je recherche des personnes susceptibles de partager leur histoire. Seriez vous d'accord pour que nous en parlions ensemble?

Je reste à votre disposition et vous laisse mes coordonnées:
mariellemontett@gmail.com
0616884866

Cordialement,

Marielle Montet


(répondre à ce message)

Afficher les messages : à plat - imbriqués

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales