cadre   - Nous sommes le Mardi 15 Octobre 2019 et il est 20:46
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  la lettre de la présidente août 2019
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
prochain gif (groupe d'informations des familles) du 15 octobre
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d
Bonjour,
Ce forum est ouvert à tous. Nous nous réservons le droit sans préavis et sans justification de supprimer tout message que n'aurait pas sa place ici. Les responsables de ce site ne peuvent être tenus pour responsable des informations que vous publiez ainsi que de l'utlisation qui en est faite. Ceci doit être un lieu de débat permettant à chacun d'enrichir sa réflexion et sa connaissance des sujets abordés, dans le respect des opinions et du savoir des uns et des autres. Alors à vos claviers...
Afin d'éviter tout problème avec des messages à caractère illégal (racistes, etc ...), votre adresse IP est gardée avec votre message. Elle n'est visible que par vous.
Votre adresse IP est 18.208.159.25
.

Robert webmaster du site www.unafam87.org.

   FORUM commun aux 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972        POSTER un SUJET        Retour à la liste des sujets

::SUJET::   Article Figaro "Un gène favoriserait la schizophrénie"
RE : Article Figaro



SUJET : Article Figaro "Un gène favoriserait la schizophrénie"
Envoyé par Blandine le 19/04/10 à 08:53 depuis le site www.unafam30.org (répondre)
Un gène favoriserait la schizophrénie
AFP
12/04/2010 | Mise à jour : 21:04 Réagir
Des mutations génétiques pourraient prédisposer certaines personnes à la schizophrénie, affirment des chercheurs canadiens dans une étude publiée aujourd'hui aux Etats-Unis dans Proceedings of the National Academy of Science.

Les résultats de cette étude montrent que de nouvelles mutations du gène SHANK3 sont présentes chez certains patients schizophrènes, ont indiqué dans un communiqué les chercheurs de l'université de Montréal.

La schizophrénie est une maladie psychiatrique qui touche environ 1% de la population mondiale. Elle se manifeste par des épisodes aigus de psychose, pouvant inclure hallucinations et délires, et divers symptômes chroniques se traduisant par des troubles affectifs, intellectuels et psychomoteurs. Elle est considérée comme héritable à 70% au moins.

"Nous ne nous attendions pas du tout à découvrir ces mutations nouvelles chez des patients schizophrènes, ce qui pourrait expliquer pourquoi l’identification des gènes de susceptibilité à cette maladie s’est révélée jusqu’à présent si difficile", a déclaré l'auteur principal de l'étude, Guy Rouleau, professeur à l'université de Montréal.
"Nos résultats montrent qu’un nombre important de cas de schizophrénie sont le résultat de nouvelles mutations génétiques sur le gène SHANK3", a ajouté M. Rouleau, qui est aussi directeur du Centre de recherche de l'hôpital pour enfants Sainte-Justine de Montréal.

"Les techniques utilisées précédemment avaient échoué et nous devons cette découverte aux analyses détaillées que nous avons menées et à la richesse de notre base de données sur les patients", a expliqué le professeur Rouleau.
"Nous sommes convaincus que de prochaines études valideront le gène SHANK3 comme marqueur de la schizophrénie", a-t-il dit.


( répondre à ce sujet )
   RETOUR A LA LISTE DES SUJETS.


::TITRE DU SUJET CHOISI::   Article Figaro "Un gène favoriserait la schizophrénie"

    
   RETOUR POUR LIRE OU RELIRE LE SUJET ET VOIR L'ARBORESCENCE DE TOUTES LES REPONSES
 

 

 

::REPONSE:: RE : Article Figaro
Envoyé par Cilia le 20/04/10 à 09:30 depuis le site www.unafam89.org (répondre)
Une équipe internationale a découvert que certaines mutations génétiques, sur un gène nommé “Shank3” pourraient prédisposer des individus à la schizophrénie. Cette étude, publiée dans l’édition du 5 avril des PNAS (Proceedings of the national Academy of Sciences) propose une nouvelle approche des causes de la maladie et représente un pas de plus vers le dépistage et des traitements.



La schizophrénie est une maladie mentale qui touche environ 0,7% de la population adulte, principalement de la tranche d'âge 15-35 ans. Si son incidence est faible (3-10.000), la prévalence est élevée en raison de la chronicité. 24 millions de personnes seraient atteintes de schizophrénie dans le monde mais plus de 50% des personnes atteintes ne recevraient pas les soins appropriés. Une maladie qui se caractérise entre autres signes par des modifications dans le processus de la pensée et dans le comportement et qui entraîne une altération des émotions et parfois des hallucinations.



L’étude a porté sur plus de 3.000 échantillons d’ADN en provenance de grands centres de recherche génétique dans le monde. L’examen de la région codante du gène SHANK3 a été réalisé sur 185 échantillons. Les chercheurs appartenant à l’Université de Montréal, à la Harvard Medical School, à l’Hôpital Sainte Anne (France), à l’INSERM, à l’Institut de cardiologie de Montréal et au MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont démontré que des mutations génétiques sur le gène Shank3 ont été observées chez un grand nombre de patients schizophrènes, ce qui confirmerait le rôle important du gène SHANK3 dans ce trouble, selon les chercheurs.



Un gène déficient, plusieurs maladies du cerveau : Des recherches antérieures avaient déjàpermis d'établir un lien entre l'autisme et ce même gène Shank3. Un lien de nature génétique pourrait exister entre l'autisme et la schizophrénie, dans ce cas, le même gène pourrait jouer un rôle dans d'autres maladies du cerveau, explique l’auteur principal de cette étude.



Le gène Shank3 contribue au maintien de la structure physique des cellules nerveuses. Des mutations sur ce gène altèrent la forme des cellules. De telles déformations ont été observées chez

des patients atteints de schizophrénie.


Selon les chercheurs, le gène SHANK3 pourrait prochainement être validé comme marqueur de la schizophrénie.

Sources : Communiqué Université de Montréal, PNAS “De novo mutations in the gene encoding the synaptic scaffolding protein SHANK3 in patients ascertained for schizophrenia” (Full text) (vignette “Effect of Shank3 mutants on differentiation of hippocampal neurons »


(répondre à ce message)

Afficher les messages : à plat - imbriqués

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales